Connect with us

Subscribe

La route des utopies


Le monde est en surchauffe, que faire ?
Direction le Groenland et Clipperton, deux îles certes radicalement différentes mais aux premières loges du réchauffement climatique de notre planète. Une conférence pour défendre l’Homme et son environnement, aujourd’hui et demain. 









Titre : La route des utopies
Intervenant : Stéphane Dugast 
Thématiques : exploration, polaire, mer, océan, environnement, climat
Support : Photos, vidéos et lectures
Format : 1 heure 30
Cibles : Grand public, entreprises, institutions, écoles, associations




RÉSUMÉ


GROENLAND, LE ROYAUME DES GLACES



Fjord du Sermilik sur la côte orientale du Groenland, je mène une enquête sur les traces de l’explorateur polaire Paul-Émile Victor, 70 ans après ses séjours. Je vis en immersion au sein de ceux que l’on appelait alors encore les « Eskimos ». J’ai en ma possession une carte topographique établie par les époux Lindbergh. Fin des années 1930, les aviateurs ont survolé et photographié ces lieux pour établir les premières cartes fiables de cette région polaire. Sur place, à hauteur d’hommes, les constats vont être accablants.  




Stupeur et tremblements, la limite de front des glaciers a reculé d’une dizaine de kilomètres. De visu, ces mêmes glaciers ont diminué d’épaisseur de plusieurs centaines de mètres. J’interroge son guide Tobias : « Oui, les glaciers fondent. Et l’hiver, il n’y a plus de banquise… ». 




Un sentiment contrasté me gagne « C’est là-haut, au royaume des glaciers, de la banquise et des icebergs que j’ai compris que le climat de notre planète se déréglait.  Au retour de cette expédition, les climato-sceptiques n’hésiteront pourtant pas à affirmer que mes observations et mes réflexions ne sont que le fruit d’élucubrations d’un reporter amateur. J’aurais aimé leur donner raison… » 




BONUS





Clipperton, l’île sentinelle


J’ai voyagé également sous des latitudes tropicales, comme lors de 3 expéditions sur l’atoll de Clipperton (2001, 2003 et 2015). Sur ce confetti de notre République perdu dans l’immensité du Pacifique, j’ai pu mesurer à chaque séjour les effets des dérèglements climatiques. 


Clipperton, Pacifique nord.





« L’utopie ne signifie pas l’irréalisable, mais l’irréalisé. L’utopie d’hier peut devenir la réalité »

Théodore Monod 










Le Groenland dans les pas de l’explorateur Paul-Émile Victor ou Clipperton, l’ile française du Pacifique… Ainsi va se forger chez moi, une conscience écologique citoyenne et pragmatique, au fil de mes reportages, de mes travaux et de mes recherches.


« Lanceur d’alerte à ma manière, j’ai choisi de témoigner car explorer le monde, c’est être aux premières loges des dérèglements climatiques et de ses effets pour les hommes. Pour autant, je ne veux ni être alarmiste, et encore moins donneur de leçon. Il y a cependant des constats concernant les changements climatique, génétique ou technologique que l’on ne peut nier. Il faut simplement se mettre en route : car les femmes et mes hommes sont capables de faire des choses extraordinaires s’ils décident de s’unir et d’agir »

Stéphane DUGAST





PROLONGATIONS



Les pionniers de l’écologie

Surexploitation des ressources naturelles, pollution des océans, extinction des espèces, fonte des glaciers… Les rapports d’experts nous alarment chaque jour. En France, des précurseurs avaient pourtant lancé l’alerte dès les années 1970. Ils s’appelaient Paul-Émile Victor, Jacques Yves Cousteau, Haroun Tazieff ou encore Alain Bombard. Ils étaient à leur façon des mousquetaires de l’écologie moderne. Enquête.

En savoir +



La France Réenchantée

Une odyssée estivale à travers « La Diagonale du Vide ». Une aventure hors des sentiers battus. Des instantanés d’une France rurale et nature. À la découverte de territoires méconnus. À la rencontre de gens enthousiastes. Une belle échappée optimiste, écologique et énergique. 

En savoir +



Connect
Abonnez-vous à ma newsletter

La Gazette de l'Aventure, la newsletter de Stéphane Dugast