Connect with us

Le Charles-de-Gaulle, il était une foi





RÉSUMÉ


Le mois dernier, le porte-avions Charles de Gaulle poursuivait ses essais à la mer. Se faisant aussi discret que possible parmi les officiers, les ingénieurs et techniciens, les officiers mariniers et l’équipage qui donnent les dernières touches à la mise au point du bâtiment, l’envoyé spécial de Cols Bleus, nous propose le récit de son séjour dans les entrailles de ce « géant des mers ». 




EXTRAIT 


« Pour le nouvel embarqué a fortiori pour le journaliste « pékin » de Cols Bleus les impressions se bousculent : des coursives interminables, des kilomètres de tuyauterie et de fils électriques suspendus au-dessus de vos têtes ou sur le côté le long des parois, des sas à même le sol comme autant d’ouvertures béantes vers les ponts inférieurs, des échelles très raides (que dévalent avec une aisance déconcertante els habitués des lieux), une lumière omniprésente, des annonces au haut-parleur qui rythment la vie du bâtiment et ce tangage très léger et intermittent pour vous rappeler que vous êtes bien sur un bateau. Un univers étranger pour le novice qui semble être indifférent aux marins du bord. Eux s’activent sans répit donnant au visiteur l’impression d’une fourmilière géante »  

(Stéphane Dugast)







FICHE TECHNIQUE


Titre : Le Charles-de-Gaulle, il était une foi
Magazine : Cols Bleus, l’hebdomadaire de la Marine nationale
Année : 2000
Genre : Reportage
Format : 4 pages 
Auteur : Stéphane Dugast 
Photographies : © Alain Ernoult




APERÇU




Connect
Newsletter Signup